Think-Underground.com

Logiciels libres, photographie, musique, énigmes, humour et coups de cœur

mercredi 6 mai 2009

Mot du jour : amphigouri

Amphigouri, galimatias, phébus, logorrhée… Il ne s'agit pas de salles de classes (ou de réunion) aux noms un peu douteux, mais bien de mots voulant dire quelque chose… ou pas.

En fait un amphigouri est une figure de style qui consiste à produire un discours inintelligible. Du charabia en quelque sorte. Christine Albanel pourrait probablement vous en parler mieux que moi. Vous trouverez un autre exemple sûrement plus pertinent dans le Médecin malgré lui de Molière.

Et puis, si vous avez un discours à préparer, n'oubliez pas de passer par le générateur de langue de bois dont j'ai déjà parlé.

dimanche 8 mars 2009

Riposte graduée : de faux arguments

Je tiens à réagir face aux indignations de pas mal de personnes autour de la riposte graduée.

Mise à jour le 8/03/2009 à 22h13 :

  • Dans cet article j'utilise par abus de langage le terme pirate (et au même titre piratage) pour désigner les personnes qui procèdent au téléchargement et au partage illégal de données sur l'internet. C'est un terme qui tend à rentrer dans le langage courant, même si il ne faut pas le confondre avec, par exemple, le piratage en tant qu'intrusion dans des systèmes informatiques.
  • Je ne cherche pas à prendre position pour ou contre la riposte graduée. Je m'oppose juste au téléchargement illégal, je pense qu'il faut trouver une solution pour le supprimer, et surtout je présente certains arguments que j'entends et que je trouve ne pas être justifiés. Mon article ne traite pas du tout des arguments tout à fait recevables que j'entends aussi parfois et dont certains commentaires vous donneront un bel échantillon.

/Mise à jour

De mon point de vue la riposte graduée est un bon principe dans un sens puisqu'il cherche à lutter contre le piratage auquel je suis fortement opposé. Je suis conscient par contre des difficultés à mettre en place ce projet (respect de la vie privée, interopérabilité des éventuels outils de filtrage, compatibilité avec les logiciels libres, fiabilité des relevés informatiques, ...)

Toujours est-il que, que l'on soit pour ou contre cette loi, certains arguments soulevés par les opposants cherchent plus à défendre leurs petits intérêts de pirate que de critiquer la riposte graduée. Ce sont ces arguments que je vais présenter et essayer de réfuter

Logiciels libres / arts libres

Je m'étonne beaucoup de voir plusieurs utilisateurs de logiciels libres télécharger illégalement des musiques sous prétexte que la musique devrait être libre. C'est un raisonnement qui m'étonne beaucoup car ces même personnes ne piratent pas leur logiciels mais décident d'utiliser des outils libres. Pourquoi ne pas suivre la même démarche pour la musique ? Une fois que la musique libre commencera à prendre plus d'ampleur, ce sera ensuite aux artistes de faire la démarche de libérer leur musique.
Il existe une foultitude de sites qui permettent de découvrir des artistes qui produisent de la musique libre, de les noter, de déposer des critiques, de recommander de la musique à des amis, ... Le monde de la musique libre n'est donc pas énigmatique ! Téléchargez, et qui sait, vous aiderez peut-être à dénicher la prochaine star ! Je vous garantis en tous les cas que vous tomberez sur des artistes qui aiment ce qu'ils font au lieu de chercher à maximiser les profits en jouant sur les phénomènes de mode.

Télécharger pour découvrir

Un argument que j'entends beaucoup aussi est : télécharger me permet de découvrir des artistes.
Encore une fois, je m'en vais réfuter cet argument : une quantité de services se développent sur internet pour écouter de la musique gratuitement, et ces services sont même capables de vous recommander d'autres artistes en fonction de ce que vous aimez.
Quant aux films, je suis sûr que vous avez un service de location de DVDs pas loin de chez vous, ou un service de vidéo à la demande sur votre "box", qui vous permet de regarder un film pour deux ou trois euros ce qui est somme toutes raisonnable.

Prix des films et de la musique

J'entends souvent que les CDs et les DVDs sont trop chers. J'ai du mal aussi à reconnaître cet argument dans la mesure où il est souvent possible d'obtenir un CD ou un DVD autour de 7 euros, ce qui est relativement raisonnable, de mon point de vue, en échange d'une belle pochette avec livret illustré, un CD pressé et décoré, ...
L'argument du prix est encore moins recevable quand il vient de quelqu'un qui possède un ou deux téléphones (des iPhones ou autre produit bien excessivement cher si possible), avec des abonnements illimités à "seulement" 45 euros par mois, un lecteur multimédia bien sexy que l'on puisse arborer fièrement dans le métro, une console dont les jeux sortent à des prix frisant de plus en plus les 100 euros, et qui sort boire une bière avec ses amis trois fois par semaine histoire de bien vérifier que cette bière coûte toujours quatre fois plus cher dans un bar qu'au supermarché du coin.

On ne peut pas couper quelqu'un de l'internet !

Un des arguments les plus faux-cul à mon sens est de dire qu'on ne peut pas couper quelqu'un de l'internet dans la mesure où c'est devenu indispensable dans la société actuelle.
Déjà on ne coupe pas quelqu'un sans raison, mais puisqu'il est hors-la-loi. Qui plus est, la loi prévoit de prévenir l'individu avant de lui couper sa connexion.
D'autre part, on supprime bien le permis de conduire à certaines personnes qui conduisent plus ou moins n'importe comment. Personne ne s'indigne du fait que la voiture est un moyen de transport essentiel de nos jours. Certes il y a les transports en communs, mais à ça je répondrai qu'il vous restera toujours les cafés internet pour rester en contact avec votre petit monde virtuel.

Voilà, j'enrichirai sûrement cet article au fur et à mesure que je tombe sur d'autres arguments que je trouve peu convaincants. N'hésitez pas à réagir dans les commentaires, surtout si vous avez quelque chose de plus constructif à dire que "g envi 2 piraT alor fé pa chié lol".

jeudi 18 décembre 2008

VirtualBox : support de l'accélération 3D !

Je l'espérais depuis quelques années sans trop y croire, mais j'apprends avec joie par cet article sur silicon.fr que la dernière version de VirtualBox qui est sortie (la 2.1) supporte l'accélération graphique !!!

Le support n'est valable que pour OpenGL (et pas DirectX, contrairement à VmWare Fusion) mais c'est un immense pas en avant pour VirtualBox. Il va enfin être possible de jouer dans une VirtualBox : Half-Life, Serious Sam 2, Warcraft 3, World Of Warcraft, Far Cry et pas mal d'autres jeux excellents fonctionnent en OpenGL.

Reste à tester, ce que je ferai dès que j'aurai le temps de m'installer un Windows XP dans une VirtualBox.

mercredi 10 décembre 2008

Savage 2 - A tortured Soul, maintenant gratuit !

Voici une grande nouvelle : Savage 2 est maintenant gratuit.

C'est sûr que c'est un peu déprimant pour ceux qui ont acheté le jeu dans les dernière semaines, mais c'est sûrement une bonne nouvelle : la communauté des joueurs risque de fortement s'agrandir.

Le jeu fonctionne sous Linux, Windows et depuis peu Mac donc peu d'excuse pour ne pas le tester.

Savage 2 "in game"[1]

Pour ceux qui ne connaissent pas, Savage 2 - A tortured Soul est un subtil et original mélange entre jeu de tir à la première personne, stratégie temps réel, jeu de rôle et surtout combat au corps à corps. Je ne connais pas vraiment de jeu de combat au corps à corps qui soit aussi agréable à jouer !

Le jeu est vraiment original car il apporte plein de notions qu'on a pas l'habitude de voir :

  • le corps à corps,
  • la stratégie temps réel qui consiste (pour le commandeur de l'équipe) à donner des ordres à des joueurs humains... qui donc ne le respecteront pas forcément,
  • un principe de regroupement des équipes en petit groupes dirigé par un lieutenant... avec de nouveau cet aspect aléatoire des joueurs humains,
  • la possibilité de passer en cours de partie d'un point de spawn à un autre pour éviter les longs déplacements à travers la carte,
  • les gros véhicules de siège,
  • les facultés spéciales des personnages, déclenchables manuellement, qui décuplent leur force ou leur vitesse,
  • des classes très variées et complémentaires,
  • ...

Le jeu ne cesse d'évoluer depuis sa sortie :

  • les classes évoluent et sont rééquilibrées en permanence,
  • le mode de combat a été repensé à plusieurs reprises pour devenir de plus en plus précis,
  • de nouvelles cartes on été proposées à plusieurs reprises,
  • les statistiques de toutes les parties jouées depuis la création du jeu se peaufinent de plus en plus, et l'apparition des "achievements" (à la mode Valve) a apporté un peu de fraicheur aux parties en ligne,
  • le moteur graphique a évolué,
  • les temps de chargements ont été fortement réduits,
  • ...

Savage 2 "in game"

Bref, inscrivez-vous, téléchargez le jeu, faites le tutoriel !!! et venez vous amuser en ligne...

Vous verrez, quand vous arriverez à vous lancer dans un combat en tirant sur votre ennemi à distance, en le finissant d'un coup de sabre au corps à corps après avoir esquivé ses attaques maladroites, puis d'enchainer de cette manière 4 ou 5 autres ennemis avant de pulvériser leurs bâtiments, vous aurez une réelle satisfaction du travail accompli ! De même si vous décidez de guérir vos collègues, de reconstruire des bâtiments, de vous faufiler chez l'ennemi ou de réveiller un monstre des ténèbres pour anéantir tout sur votre passage ! ... bref plein de possibilités :D

Au pire il n'y aura qu'à désinstaller le jeu si ça ne vous plaît pas :D

Notes

[1] Les deux illustrations sont des captures officielles, issues du site internet.

dimanche 3 juin 2007

KDE 4 : mon Dieu je m'impatiente

Je pense que KDE 4 va être une tuerie. Il suffit de voir les vidéos sur cet article de dot.kde.org pour s'en convaincre. J'apprécie l'utilisation intelligente et efficace qui est faite de Compiz l'intégration et l'adaptation intelligente dans KWin de certaines fonctionnalités de Compiz pour gagner en efficacité.

(Merci à chimai de m'avoir repris sur mes erreurs de lecture :) )

dimanche 27 mai 2007

Sur le droit d'auteur, le domaine public et le principe d'exception

Je viens de découvrir grâce à Standblog une vidéo (en anglais) sur le droit d'auteur, le domaine public et le principe d'exception.

Réalisée exclusivement à partir d'extraits de dessins animés de Walt Disney, elle présente de manière humoristique ces trois notions. Je trouve la réalisation plutôt bien faite même si le découpage la rend parfois un peu difficile à la compréhension. Heureusement que les phrases sont répétées plusieurs fois.

C'est un petit moment de bonheur plutôt rigolo qui permet en même temps de réviser ses classiques.

- page 2 de 6 -